atelier chi nei tsang

Un ventre en bonne santé !

Ouvert à tous, cet atelier d’automassage chi nei tsang enseigne à mieux connaître ses organes (anatomie et fonctions) et à entrer en relation avec eux. Il initie à l’auto-massage et à la désintoxication de l’abdomen, ainsi qu’à se protéger des désagréments par l’alimentation, les plantes, l’hygiène de vie, …

La pratique de l’auto-massage CHI NEI TSANG permet d’approfondir la conscience de son propre corps, physique et énergétique, de percevoir l’inhibition éventuelle de certains de ses mouvements internes et de restaurer son équilibre par l’élimination des tensions émotionnelles.

Vous observerez la relation que vous avez établie avec votre ventre et l’incidence des tensions de celui-ci sur d’autres parties du corps. Vous développerez votre autonomie en apprenant à mieux connaître les fonctions de vos organes et en acquérant des techniques d’auto-massage et des réflexes justes en cas de désagrément. La pratique permet d’éliminer des tensions et douleurs superficielles et d’identifier les zones affectées plus en profondeur, empreintes de sa propre histoire …

Une façon d’avoir aussi un plus grand discernement à propos des choix alimentaires appropriés à sa santé et de comprendre de quelle manière le stress et les émotions affectent le corps.

programme

Théorie

• Eléments d’anatomie et de Médecine chinoise

Pratique

  • équilibrage des organes par l’ouverture des « Portes des Vents »
  • assouplissement des tissus de l’abdomen
  • détoxination de la peau
  • libération des blocages énergétiques du « deuxième cerveau » par l’auto-massage des organes abdominaux : Gros Intestin, Intestin grêle
  • détente du diaphragme et du plexus solaire
  • auto-massage des organes du système digestif

nota : L’auto-massage CNT ne peut pas être pratiqué dans le cas :
– d’une maladie infectieuse ou grave,
– pendant la grossesse,
– si l’on porte un pacemaker ou que l’on suit un traitement psychiatrique.
Certaines situations requièrent l’accord du médecin traitant. En cas de doute, consulter l’enseignante.

 

Laisser un commentaire