atelier functional training

La musculation, la fonte ça vous saoule ?  Vous recherchez un entraînement qui rééquilibre le corps globalement,  harmonieusement, et le prépare pour la vie quotidienne ? Alors rendez-vous au premier workshop “functionnal training„ avec MaXime Wagniès et AleXis Jouanin, les deux Xmen  de ió !

Une des alternatives à la musculation est l’entraînement fonctionnel. A l’opposé de la décomposition musculaire du corps (biceps, pectoraux, quadriceps…), l’entraînement fonctionnel s’appuie sur les mouvements de la vie quotidienne : pousser, tirer, se baisser, enjamber, lancer, rattraper… Il n’isole pas, mais renforce de façon globale, et suivant leurs besoins réels, un ensemble de muscles poly-articulaires de même direction. Comme le dit l’expert Paul Check « train the mouvement, not the muscle ».

Concrètement ?

La musculation fonctionnelle se pratique au poids de corps ou avec haltères dans la mesure où le déplacement efficace d’une charge ou du corps dépend d’un effort global de maintien et d’équilibration. Celle-ci est accrue en augmentant l’instabilité des appuis, en réalisant un travail unilatéral qui offre l’avantage de solliciter plus efficacement les chaînes musculaires croisées. L’entraînement fonctionnel utilise la contraction pliométrique (une phase d’étirement du muscle précède une phase concentrique de raccourcissement du muscle, c’est-à-dire un mouvement plus puissant sur une période très courte.) L’utilisation de matériel proprioceptif (bosu ball, swiss ball, core-board,…) contribue à solliciter les muscles profonds qui sont peu ou pas entraînés dans les exercices de musculation classique. Le core-training (renforcement global du tronc) est l’une des composantes primordiales de l’entraînement fonctionnel.

A quoi ça sert ?

L’entraînement fonctionnel constitue un entraînement qui prépare votre corps aux activités de tous les jours. Il permet à chaque groupe musculaire de se renforcer, rééquilibre et restructure le corps globalement, améliore l’endurance musculaire, la force, la coordination, l’équilibre, la posture et l’agilité.

C’est efficace ?

Au final, l’entraînement fonctionnel procure un meilleur confort de vie, une plus grande sécurité dans la mobilité, les gestes de tous les jours, de meilleures prestations physiques pour les sportifs : l’étude de Spemmewyn (2009) sur les avantages d’un entraînement fonctionnel comparé à ceux d’un entraînement sur appareil de musculation à charge guidée a démontré une nette supériorité de l’entraînement fonctionnel dans le domaine de la force (+58%) et de l’équilibre (+196%) ainsi qu’une réduction importante des blessures musculaires et articulaires (-30%).

Laisser un commentaire