la flamme de l’eau

Vernissage de l’installatión d’Hélène Daumas chez ió, le centre contemporain de sport & bien-être à Marseille

Jeudi 11 Juillet, à 18:30, venez rencontrer l’artiste scénographe Hélène Daumas, dans le salon de ió. Elle y met en scène une superbe installation baptisée « La flamme de l’eau ». Regardez les méduses multicolores danser dans l’espace comme des flammes dans une cheminée. Elles semblent nous demander : Qui êtes-vous aujourd’hui ? Le feu ou l’eau ? La lumière ou l’obscure profondeur ? Docteur Jekyll ou Mister Hide ?

Les méduses ?

Elles ont environ 650 millions d’années, se nourrissent de microplancton et sont composées à 98% d’eau. Vous en avez peut-être croisé, échouées sur une plage en Bretagne (une flaque gélatineuse blanchâtre), ou au détour d’une baignade dans les calanques, en plongée sous-marine, avec leur merveilleuse ombrelle transparente secouée de spasmes… De loin, leur ballet est sublime, coloré, hypnotique. Alors pourquoi ce petit frisson quand on évoque leur nom : Méduse ?

Au départ Méduse, en grec, veut dire régler, protéger, régner… C’est donc « la protectrice ». Comment en est-on arrivé à ce verbe Méduser, synonyme de “frapper de stupeur”, du nom de la Gorgone Méduse qui, selon la mythologie grecque, pétrifiait tous ceux qui croisaient son regard ? Homère, Hésiode, Pindare, Euripide, Cellini, Léonard de Vinci, Le Caravage, Klimt, Böcklin, Sturgeon … ils sont légions, poètes, peintres et sculpteurs, écrivains à avoir donné leur interprétation de ce mythe fondateur.

Artiste scénographe*, Hélène Daumas a joué sur cette ambiguïté dans une installation inspirée par le ballet des méduses lors un voyage en Asie, dans le plus grand aquarium au monde à Singapour. Elle a aimé cet animal à la fois symbole de prospérité, élégant, mystérieux et dont finalement tout le monde (à part quelques tortues, manchots, albatros, et Bob l’éponge qui rafolle de la confiture de méduses) craint le venin des cellules urticantes.

La méduse pousse à s’interroger sur l’ambivalence de la beauté. Mi-ange et mi-démon, la méduse nous attire par son élégance et nous effraie par sa réputation : certaines espèces (Cubozoa) peuvent être mortelles pour l’Homme !

Laisser un commentaire