shiatsu !

iokaï chez ió !

Le shiatsu repose essentiellement sur une technique de pressions stables et continues exercées au moyen des doigts ou des mains sur les méridiens d’acupuncture. Il vise à prévenir ou  réparer les dysfonctionnements organiques par un rééquilibrage des souffles. La pression est donnée en amenant le poids du corps perpendiculairement, de manière stable et détendue, dans un mouvement qui part du “Hara” (centre). Le praticien n’envoie pas d’énergie : il aide le corps du partenaire à rétablir l’harmonie dans ses circulations.

Je pratique le Shiatsu selon la tradition japonaise, c’est-à-dire au sol, sur un futon et des tatamis, dans la très belle salle du donjon au sein du centre de bien-être ió !

Ce Shiatsu m’a été transmis au sein de l’école iokaï de Marseille : en filiation directe avec Masunaga Senseï, l’un des principaux maîtres de Shiatsu de l’après-guerre. Cette école s’inscrit pleinement dans la tradition orientale. Ici, point de protocole tout fait : chaque séance est adaptée aux besoins de la personne, puisque le Shiatsu Iokaï est basé sur l’utilisations des méridiens énergétiques. J’ai eu la chance d’être formé par Sasaki Senseï, fondateur du Iokaï en Europe, et par Thierry Camagie, le président du Iokaï en France, que j’assiste désormais dans l’enseignement du Shiatsu à Marseille. J’anime également les modules de Shiatsu au sein de l’institut Contact & Care (agréé FFMBE) à Nîmes.

Ma pratique du Shiatsu est nourrie par celle du Taïchi Chuan, que je pratique depuis 2007 au sein de l’école ITCCA : conscience globale du corps, relâchement des tensions et de la respiration, utilisation « centre » du corps (que les Japonais nomment « Hara ») pour obtenir un mouvement unifié et efficace. Autant d’outils qui me permettent, par mon propre relâchement, de me mettre entièrement à l’écoute de la personne sur qui j’exerce le Shiatsu.

Cette position d’écoute neutre, qui est le cœur de ma pratique, je l’ai également travaillée au sein de l’école Lemniscate Processus, à Nîmes, où j’ai été formé à l’énergétique chinoise, aux écoutes ostéopathiques et à la méditation.

J’ai enrichi ma pratique du toucher en me formant au massage bien-être au sein de l’institut Contact&Care, ainsi qu’au massage ayurvédique à Auroville (Inde) auprès de Kalyani, Maître de Kalarippayatt.

Enfin, j’enseigne le Do-In, une pratique corporelle japonaise aux origines du Shiatsu, et qui, par des mouvements et des étirements, permet de travailler sur soi-même la circulation des méridiens et la conscience du corps.

Laisser un commentaire