marie-paule V.

 

“Je suis de ces femmes qui n’ont jamais eu le temps d’avoir une pratique sportive… En réalité, ni l’envie, ni même l’idée. Les salles de gym ne m’attiraient pas du tout. Il y a 3 ans, quand le centre a ouvert, le nom m’a tout de suite plu. Et aussi le fait que ce soit un centre de bien-être. J’ai trouvé le lieu absolument merveilleux, avec une décoration à la fois simple et raffinée; ça sent bon et on est accueillis avec le sourire. J’ai senti que c’était le bon endroit pour pratiquer une activité physique. J’ai longuement discuté avec Bénédicte pour lui expliquer ce que j’attendais : un peu d’exercice physique, travailler la souplesse et les articulations.

 

J’ai d’abord testé la barre au sol et le Pilates, à raison d’un cours ou deux par semaine. Je m’y suis sentie vraiment bien. Le climat est amical et chaleureux. Puis j’en ai fait plus, j’ai testé presque toutes les activités, alors que certaines me faisaient peur, comme le TRX ! mais je me suis rendue compte que c’était tout à fait accessible. Je me suis mise aussi au yoga cloud, ça me plaît énormément.

 

Désormais, je viens chez ió 3 à 4 fois par semaine !  Cela me fait du bien physiquement. Même si je suis fatiguée, je me sens toujours mieux quand je sors d’un cours. Je n’ai plus mal au dos. Le fait de me lever le matin et de me dire que je vais suivre une sessión chez ió, échanger des sourires, me rend la vie plus douce. Cela contribue à m’entretenir en forme, à la fois physiquement et moralement. Mes amis me l’ont fait remarquer, d’ailleurs !

 

J’aime aussi ió parce que c’est un lieu de vie. Un salon pour se poser, un restaurant sur le patió, des événements artistiques… Le dernier auquel j’ai assisté était une soirée avec la créatrice de mode de Maevy. La performance dansé était très chouette; c’est aussi l’occasion de retrouver des personnes avec qui on transpire pendant les séances et de lier connaissance ! Je me suis fait des relations amicales. Ce sont des personnes avec qui j’aurais envie de prendre un verre et que j’inviterais volontiers chez moi.

 

Je souhaite vraiment que ce lieu perdure ! Pour moi, il contribue à la qualité de vie à Marseille.”